SOLIDARITE-ECOLES

aide à la scolarité au Burkina Faso

Mission Solidarité Ecoles
du 23 octobre au 31 octobre 2017 

 

Nous nous sommes rendus sur cette terre, chère à nos coeurs, dans les conditions habituelles : Vol direct jusqu’à Ouagadougou, puis séjour d’une semaine dans le village de Tamiga.
Nous avons trouvé un village qui reprenait vie, après notre passage de l’année dernière et nos actions mises en place.
- Au niveau de l’école, des classes ont été repeintes, un sol rebouché, les tables et les bancs remis en état, le mur du puits reconstruit, le jardin scolaire à nouveau productif. On peut dire aujourd’hui que l’école, bien menée par son directeur Ouermi Boukaré et son équipe, est en parfait état de fonctionnement.
 
2016 11 13 mission 14 2016 11 13 mission 15
En 2016, une classe très chargée en élèves... ... mais maintenant dotée de la lumière ! 
 2017 10 Classe renovee web 2017 10 classe renovee2 web 
En 2017,  les conditions d'accueil sont bien meilleures...
 
 
- Le moulin à grain et son local sont maintenant opérationnels. Le comité mis en place fait bien son travail, il lui manque maintenant, la pratique et l’expérience, pour donner à cette structure le rendement attendu par tous. Quoi qu’il en soit, les femmes peuvent dès maintenant s’épargner de longues heures à piler le grain. C’est un second point de satisfaction.
 
 
2017 10 Moulin en fonction web 
 le moulin en fonctionnement
 
- Au niveau des récoltes, l’année n’a pas connu une forte production pour cause de sécheresse. Seuls les agriculteurs pratiquant l’agro-écologie sur des terres quadrillées de cordons pierreux, ont bénéficié de récoltes acceptables. La preuve a été donnée de l’avantage de la méthode. Puissent, les sceptiques, avoir été convaincus de rejoindre le groupe de ces paysans courageux.
 
 
2017 10 recolte1 web 2017 10 recolte2 web
 
- En ce qui concerne le réservoir d’eau, appelé ici « bouli », il a bien été creusé, après notre dernier passage de 2016, pour atteindre une capacité doublée. Cette année, l’eau a bien été canalisée et on peut constater, en cette fin Octobre 2017, que le volume satisfait l’ensemble de la population. Mais un problème reste posé: les hommes et les animaux se partagent indistinctement la même source de vie, ce qui, en matière sanitaire, ne peut être considéré comme satisfaisant. Notre objectif, en 2018, sera donc de rendre plus salubre l’utilisation et le partage de cette eau. Nous vous en reparlerons.
 
2017 10 bouli agrandi1 web 2017 10 bouli agrandi2 web 
 
  
Nous avons pu quitter le Burkina, satisfaits du constat effectué mais alertés par l’étendue du travail restant à faire.
Vous êtes ici : Accueil Dernières nouvelles Mission 2017 octobre