SOLIDARITE-ECOLES

aide à la scolarité au Burkina Faso

ASSEMBLEE GENERALE 2015

COMPTE-RENDU DU 25 MAI 2016

Etaient présents : Daniel ANTOINE – Martine ANTOINE - Jean-Jacques JORANDON – Mireille JORANDON –  Ginette LEBRET PINAULT - Gérard MATHIEU – Joëlle MATHIEU – Florence MORIN – Nicole ROBERT – Josette TISON.

Etaient excusés : M. et Mme ANGLADE – Georgette CHEVAILLER – Janine GIE – Nathalie JORANDON – Marie Claude LESAGE – Monique MARAIS – Mme NOUSSAN – Fabrice et Nagette JORANDON – Gisèle GUERIN - Brigitte CROTAT.

23 pouvoirs ont été donnés.

Mme la Présidente ouvre la séance à 18h10 dans la salle Alain Fournier, à la Maison des Associations et remercie Mme Stéphanie TAUPIN du cabinet "Assistance et Conseils" pour sa présence et son aide dans l’élaboration du budget de l’association.

Mme la Présidente est heureuse d’accueillir les membres pour cette assemblée générale un peu tardive mais des évènements n’ont pas permis de se réunir plus tôt. Cette année 2015 a été une année particulière. En effet, Gisèle GUERIN, la trésorière, a rencontré des problèmes de santé et c’est la raison pour laquelle elle n’est pas parmi nous ce soir. Elle tient tout de même à garder son poste de trésorière jusqu’à la fin de l’année 2016. Elle souhaite suivre l’avancée des projets et Mme la Présidente tient à lui renouveler toute sa confiance pour son travail au sein de l’association.

1 - Point sur la situation au Burkina Faso

Depuis la dernière assemblée générale, les problèmes politiques étaient déjà compliqués en 2014 mais se sont poursuivis en 2015. En effet, les villages ont rencontré des problèmes de nomination pendant les élections municipales. Des agitations ont eu lieu, notamment dans le village de Tamiga, situé à proximité du Mali. L’armée française est dans ce secteur mais la région est en période difficile. La présence des soldats bouleverse les jeunes.

Plusieurs voyages devaient avoir lieu et ne se sont pas réalisés. Un déplacement était prévu en octobre 2015, puis en février 2016. Le dernier voyage a été annulé en raison de l’attentat à Ouagadougou. Les membres n’ont pas voulu prendre de risque. Un autre départ a été prévu en mars et cette fois l’avion a rencontré des problèmes techniques et n’a pu décoller, la prochaine mission est reportée en octobre 2016.

Au Burkina Faso, les instituteurs et le directeur de l’école de Tamiga ont tous été renouvelés. Ce dernier est déchargé de classe et son rôle est de conseiller les enseignants. Le directeur s’est proposé pour gérer l’argent de l’association Solidarité Ecoles mais la présidente ne souhaite pas lui donner cette mission car elle ne peut pas confier la gestion de nos avoirs bancaires à quelqu’un qu’on ne connait pas.

Il semblerait que l’association n’ait plus de correspondance entre les écoliers de France et ceux du Burkina Faso. Aujourd’hui Tamiga ne possède plus de panneaux solaires, ceux-ci ont disparu. Les écoles de Tora, Sillaléba et Billiga correspondent toujours avec la France.

L’association Tora Cœur de Caux est très bien implantée dans la communauté de communes à laquelle appartient Tamiga et nous apporte des informations et leur aide. Elle apporte son soutien à l’ensemble de la communauté de communes et leurs membres sont très actifs sur place. Toutefois, financièrement Solidarité Ecoles a plus de facilité qu’eux. A côté de cela, Tora Cœur de Caux possède une maison en dur qui peut loger des correspondants sur place et sur lesquels ils peuvent compter.

Dernièrement, Tora Cœur de Caux a donné un ordinateur par école appartenant à la communauté de communes, dont Tamiga. Et donc, à notre prochain séjour, Solidarité Ecoles se chargera d’installer des panneaux solaires après la rencontre avec les instituteurs. Ce projet est prévu pour la fin de l’année 2016,et les panneaux solaires seront suivis par cette association. Tora Cœur de Caux souhaite que toutes les écoles soient équipées de manière égale. Mme la Présidente demande à l’assemblée leur avis sur ce projet. Les membres sont favorables et les panneaux solaires seront donc installés.

Concernant les boursiers, les enfants sont au nombre de 25 élèves. Ils sont répartis entre le collège et le lycée de Nasséré. L’association n’a pas plus de précision. Actuellement, l’association manque de correspondant sur Tamiga d’où la difficulté pour obtenir des informations.

Au sujet des parrainages auprès des jeunes, Mme la Présidente rappelle le principe de fonctionnement. Les adhérents accompagnent ces jeunes par des dons à l’association, celle-ci se chargeant du suivi des paiements afin que la situation soit officielle. Par conséquent, Claire est à l’école de Sage Femme et Moussa est en étude de médecine, en 7ème année. Quelques enfants de collègues, avec qui l’association correspond et entretient un lien d’amitié, perçoivent également un parrainage personnel.

2 - Bilan Moral : activités de l’année 2015

A - En France

        Février à Sagonne conférence projection : la vie, les coutumes dans les villages du Burkina-Faso

        Février à la Chapelle Saint-Ursin : Intervention à l’A.G. du Comité de Bourges de la Légion d’Honneur sur le thème des « Problématiques de l’aide à l’Afrique ».

        Avril à Bourges : concert avec les chorales « Sol en Joie » et « Les Baladins » de Loches

        Animations auprès de l’AVH et du RERS ; promotion à l’occasion des séances patchwork ;

        Participation aux journées de coopération à l’initiative de Centre Aider à Blois et à Orléans

        Décembre : participation aux actions d’emballage des cadeaux à CULTURA à Saint-Doulchard.

B - Au Burkina Faso

Les déplacements sont reportés en octobre.

3- Présentation des projets et du budget prévisionnel de l’année 2016

Concernant les projets engagés, le Conseil Départemental nous accorde une année supplémentaire pour terminer nos actions, Mme FENOLL ayant répondu favorablement à notre demande.

Le projet Agro-écologie se poursuit, les techniciens de l’association AVAPAS continuent leurs déplacements au village de Tamiga pour suivre les projets. Ces techniciens sont importants dans la démarche pour motiver les agriculteurs. Un compte-rendu est transmis à Solidarité-Ecoles après chaque déplacement. Ce document se trouve sur le site de l’association. Dernièrement, les techniciens ont indiqué que tous les déchets organiques ont permis la fabrication de compost. Depuis leurs interventions, les résultats sont très satisfaisants. En 2012, la récolte avait doublé et en 2013 une autre amélioration a été constatée.

Au sujet des cordons pierreux, Mme la Présidente rappelle que ces moellons, positionnés perpendiculairement à la pente, permettent de retenir l’eau en temps de pluie afin d’irriguer les céréales. Pour cela, un camion a livré huit à dix mètres cubes de pierre par voyage. Solidarité-Ecoles paye ainsi le transport. Cent chargements de camions ont été financés en 2015. Ensuite des cordons pierreux sont installés manuellement, dans les champs.

De plus, Solidarité-Ecoles souhaitait réhabiliter et imperméabiliser le bouli (réservoir de pluie). Le coût de cette opération a été estimé à 30 000 ou 40 000 euros. Cette somme dépassant notre budget, l’association a refusé de suivre ce projet en l'état. Toutefois, Solidarité-Ecoles étudie la situation pour envisager une solution plus modeste comme consolider le tracé actuel de manière à ce que le canal de ruissellement des eaux de pluie vienne remplir correctement le bouli. L' AVAPAS se charge actuellement de négocier la location d’une pelleteuse avec le chantier de la route en construction. Sa réalisation dépendra du prix de la location.

En ce qui concerne les fosses fumières, le projet reste à faire et l’association ne possède aucune information sur ce sujet.

Mme la Présidente rappelle que l’association des femmes dans le village de Tamiga avait demandé un moulin à grain. Le Secours Populaire aide Solidarité Ecoles à hauteur de 2 600 euros. L’achat d’un moulin neuf est prévu et sera implanté dans le village. A notre dernière visite, le chef du village a donné un terrain qui servira à la construction en dur d’un bâtiment qui accueillera la machine et offrira une pièce de stockage.

Mme la Présidente informe l’assemblée que l’association Berry Faso a été dissoute. Elle a versé 1000 euros à Solidarité-Ecoles, suite à la répartition de son capital et conformément à la loi.

Les projets de S-E sont suivis par l’AVAPAS, qui comprend trois techniciens. Un rapport de mission est envoyé chaque fois à Solidarité-Ecoles qui leur rembourse leurs frais de transport et de mission. Leurs déplacements sont souvent effectués en moto et leurs hébergements sont pris en charge par les enseignants.

Mamadou, papa de Moussa, habite à Yako et aide également l’association dans le suivi des projets. Il se rend sur place et Moussa sert de messager. Il correspond régulièrement avec la Présidente.

4- Bilan financier de l’année 2015

Mme Stéphanie TAUPIN présente l’activité globale et la situation financière de l’association à l’assemblée.

Recettes : 4 929 euros

Résultat final : perte – 1 669 euros

Quelques chiffres concernant les recettes :

Ventes de marchandises :      711 euros, soit une baisse de 15% ;

Adhésions                              366 euros, soit une hausse de 8% ;

Dons                                      2001 euros, qui représente 37% des recettes ;

Frais non remboursés             2141 euros ;

Produits financiers                2149 euros (emprunts).

Les dépenses sont les suivantes :

Achat artisanat                      504 euros

Frais fonctionnement            2338 euros

(fourniture, internet, assurance, frais de réception, comptes postaux et bancaires, etc)

Dépenses pour les actions 3500 euros
Aides aux filleuls 1500 euros
Parrainages 1224 euros
Aides aux écoles 411 euros
Aide pour les cordons pierreux 11957 euros

Au 31 décembre 2015, Mme TAUPIN indique que la situation est en recul cette année, en raison d’une diminution des actions. Toutefois, Solidarité-Ecoles est en attente de subventions et la situation peut évoluer en fonction du nombre d’adhésions. A côté de cela, les déplacements en France et au Burkina Faso ont été en baisse, par conséquent cela a généré une économie de mille euros.

Mme la Présidente demande le vote du bilan financier auprès de l’assemblée.

Ce dernier est adopté à l’unanimité.

 

5 - Renouvellement du tiers du Conseil d’Administration

Les membres du Conseil d’Administration : Daniel ANTOINE est reconduit, Mme LEBRET PINAULT Ginette est sollicitée en qualité d’adjointe au poste de secrétaire. Elle accepte le poste et l’assemblée générale la remercie de cet engagement.

La secrétaire se chargera de modifier les statuts auprès de la préfecture.

6 - Questions diverses

M. Jean-Jacques JORANDON s’occupe du site internet. Il a constaté que seule une quinzaine de personnes visionne le site par mois. Par conséquent, il s’interroge de savoir si cette action doit se poursuivre en raison de son coût.

L’assemblée souhaite poursuivre le site. Approbation à l’unanimité.

Des membres soulèvent la question de la pérennité de l’association. En effet, Solidarité-Ecoles a de plus en plus de difficultés à mobiliser ses adhérents. Les bénévoles se font rares et au moment des actions l’association manque d’aide. C’est pourquoi les animations diminuent également. Une personne fait remarquer qu’il faut se rendre à l’évidence et mesurer l'ampleur de la situation.

Mme la Présidente et les membres sont favorables pour terminer les projets et ne pas envisager de nouvelles actions pour l'instant.

Mme la Présidente demande le vote du bilan moral.

Rapport moral approuvé.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20h 00.

La Secrétaire: Florence MORIN

Vous êtes ici : Accueil CR d'activités Compte-rendu activités 2015