SOLIDARITE-ECOLES

aide à la scolarité au Burkina Faso

Bienvenue à Solidarité-Ecoles

Mission Solidarité Ecoles
du 24 octobre au 3 novembre 2016

 

Après 3 ans d’empêchements de déplacements au Burkina dus à différents problèmes (disponibilité des bénévoles, événements au Burkina…) l’association a pu dépêcher deux représentants pour reprendre contact, contrôler l’avancement de nos projets.

Voici quelques éléments racontés par la présidente Joëlle MATHIEU.

Vous pouvez suivre les dernières nouvelles au jour le jour sur la page Facebook de la présidente :

https://www.facebook.com/joelle.mathieu.58

 

« Ma mission au Burkina a commencé par une réunion avec Sylvain KOROGO, président de l'AVAPAS et son secrétaire François Zahté. Nous avons repris notre projet de réservoir d'eau de pluie, en sommeil depuis presque 3 ans, suite aux événements qui se sont succédés dans le pays. La mise en place de cordons pierreux, quant à elle, a pu se poursuivre à Tamiga, village du sahel, à 160 km au nord de Ouagadougou. »

2016 11 13 mission 01

Joëlle Mathieu, Sylvain Korogo et François Zahté

« J'avais promis, en 2012, aux femmes du village de Tamiga que je reviendrais quand j'aurais réuni la somme nécessaire à l'achat d'un moulin à grain, pour les aider dans leur travail de tous les jours. Aujourd'hui, ce moment est arrivé, avec l'aide du Secours Populaire et les conseils de l'AVAPAS, nous pouvons choisir un moteur de 10 CV que Sylvain KOROGO se chargera de faire transporter dans le village. C'est un grand pas franchi... »

2016 11 13 mission 02

chez le fournisseur de moulins à grain

Puis c’est le départ pour Tamiga

« Arrivés en fin de journée, à Tamiga... Juste le temps d'aller saluer le chef du village qui nous accueille avec joie. Nous reviendrons au petit matin, pour la mise en place de nos projets...

2016 11 13 mission 04   2016 11 13 mission 03
  Le chef du village                                                                                     Tamiga à la tombée du jour

« Grande journée à Tamiga, le moulin à grain arrive dans son emballage, il faudra 6 hommes pour le transporter à l'abri dans le petit local fermé à clé, le seul du village. Le chef est là pour l'événement mais aussi Elisabeth, la responsable du groupe des femmes, futures utilisatrices. Nous posons ensuite sur une parcelle de terre que nous a donnée le chef. Nous l'offrons aux femmes, c'est là que sera monté, dans quelques jours, le local qui abritera le précieux moulin... »

2016 11 13 mission 05 2016 11 13 mission 06
 moulin à grain dans son emballage  devant le local abritant le moulin à grain
2016 11 13 mission 07 2016 11 13 mission 08
 avec Elisabeth, responsable du comité des femmes  sur l'emplacement du futur local de moulin

 « Un autre grand projet nous tient à cœur, dans ce village: que faire du réservoir d’eau ?
Il a été esquissé par les hommes et les femmes de ce village qui ont creusé, à la main, cette mare qui se remplit, à la saison des pluies, d’un peu d’eau indispensable aux animaux, aux cultures et aux hommes… La saison des pluies vient de se terminer et dans quelques jours, il sera à sec.
Notre projet est de tracer, creuser et consolider ce bouli (c’est ainsi qu’on nomme ce réservoir), afin qu’hommes et animaux en tirent le meilleur bénéfice, le plus longtemps possible dans l’année, dans un souci d’hygiène et de survie.

 2016 11 13 mission 09
le bouli actuel, avant les travaux

Avec Sylvain Korogo, nous avons étudié en détail cette idée inimaginable pour les villageois. Les devis obtenus nous ont laissé peu d’espoirs… C’est le jour de la dernière chance… Sylvain K. a pu convaincre un entrepreneur de ses connaissances, de venir depuis Ouagadougou pour étudier une dernière fois cet immense chantier. Il a accepté… Les discussions s’engagent, il propose de ne pas s’arrêter au bouli par lui-même, mais de creuser un canal en amont, venant de la colline voisine, pour récupérer le maximum d’eau pour ce bouli. Hier, au plus fort de la saison des pluies, il débordait et inondait le village. Mais 200 m de canal, c’est un coût supplémentaire! Nous avons des subventions de la Région et du Conseil Départemental et l’aide financière de l'association Honneur en Action qui complète nos fonds propres. Cela sera-t-il suffisant ? L’entrepreneur est prêt à commencer les travaux dans les jours qui viennent et les terminer en 8 jours, avec un matériel lourd adéquat… Nous allons très vite devoir faire nos calculs et trancher… Le village entier attend la décision… »

2016 11 13 mission 11 2016 11 13 mission 10
Réunion de chantier : Joanny T, Sylvain K, et Joëlle les mêmes pour une pause...

    « C’est à Ouagadougou que nous sommes allés signer le devis pour les travaux du bouli. L’entrepreneur M. Joanny T. a pris l’engagement de commencer sans tarder. Avec l’équipe de l’AVAPAS, nous lui faisons confiance. Sur place, à Tamiga, des relais nous informeront de l’avancée du chantier. Ce sont des progrès considérables après 3 ans d’attente et de problèmes à surmonter. »

 2016 11 13 mission 13
signature finale des travaux du bouli 

 

« Puis nous nous sommes intéressés à l’école primaire de Tamiga…Depuis 3 ans, les instituteurs sont renouvelés chaque année. Ils n’habitent plus sur place, dans les petites maisons construites par l’état. La cause ? … Quand ils optent pour le logement de service, leur salaire est amputé de 40 000 Francs CFA ! Une location à quelques kilomètres de là, leur coûtera 10 000 FCFA. Le choix est vite fait, ils viennent tous les jours sur leur moto pour faire leur service et repartent très vite en fin de journée. Nous constatons aujourd’hui des classes en piteux état, des murs et sols délabrés, un mobilier insuffisant et fort abimé, des enfants répartis à 5 sur un banc de 3… Mais nous ne baissons pas les bras. Après avoir fait installer un panneau solaire, une classe a pu être électrifiée et un ordinateur, avec connexion internet, mis à disposition du directeur. Le directeur: Ouermi BOUKARE, avec qui nous nous entretenons longuement, nous dit sa volonté de reprendre les choses en main, de s’installer plus longuement dans le village et de convaincre son équipe de le suivre. Il nous fait la liste de tout ce qui lui manque… Notre tâche est loin d’être finie… »

2016 11 13 mission 14 2016 11 13 mission 15
Une classe très chargée en élèves... ... mais maintenant dotée de la lumière ! 
2016 11 13 mission 16
Joëlle avec Barké et Ouerni (directeur de l'école)

Vous pourrez découvrir la suite de notre mission dans quelques jours. A bientôt !

                   

Vous êtes ici : Accueil Nouvelles de l'association Actualités Mission 2016 novembre 1